Bob-Luitweiler_edited.png
QUI SOMMES-NOUS ?

INSPIRÉ PAR L'IDÉE DE LA PAIX
 

Paix, compréhension, tolérance, justice sociale: ce sont là les valeurs auxquelles Servas s’efforce d’apporter sa contribution sur un plan international, en favorisant le contact entre les êtres humains. 

 

Servas a été fondé en 1949 par un groupe d’étudiants au Danemark et s’est rapidement répandu sur tous les continents. A l’origine, le nom était «Open Door System of Work, Study and Travel». Ensuite le nom a été remplacé par «SERVAS», ce qui en Esperanto veut dire »tu sers» et exprime l’idée de service en tant que contribution à une compréhension entre les peuples du monde entier. 

DSC05940.jpg
SERVAS INTERNATIONAL & SERVAS SUISSE

 

Depuis 1972, Servas International est une organisation qui a son siège en Suisse. Reconnu pour être une « organisation non gouvernementale « (ONG) Servas International a un statut consultatif au Conseil économique et social (ECOSOC) de l’ONU.

En Suisse, Servas existait déjà dans les années 50. Mais c'est seulement dans les années 70 que Servas s'est vraiment implanté: grâce au travail actif de la secrétaire nationale d'alors, Denise Waech. Le nombre d'hôtes a passé très rapidement de 12 à 60. Servas Suisse a continué à se développer et depuis quelques années, le nombre d'hôtes oscille entre 220 et 240.

Servas Suisse est membre de Servas International et, depuis le 24 mars 2007 est une association indépendante avec ses propres statuts et est gérée par un comité. Les membres du comité sont aussi hôtes Servas.

SERVAS ET L'ONU
 
ENSEMBLE POUR LA PAIX
 

Servas et l'ONU ont en commun l'idée de la paix. Servas est reconnu comme organisation non gouvernementale (ONG) de l’ECOSOC et a le statut d’observateur à l’ONU depuis 1973. A New York, Vienne et Genève, des membres Servas ont formé des équipes pour suivre les réunions qui s’y déroulent.


Le Conseil des droits de l’homme se déroule à Genève. Dans ce Conseil, les ONG reconnues par l’ECOSOC (Economic and Social Council) peuvent s'exprimer oralement et/ou par écrit sur des sujets à l’ordre du jour.

A Genève, l'équipe se compose actuellement de 6 personnes. René Steimer y représente la Suisse.

Voici deux témoignages pour illustrer cet genre de travail.